OMAD: LEADERS DANS LA CATAPHORÈSE

La cataphorèse est une technique de pointe qui permet de donner aux éléments métalliques une résistance exceptionnelle à la corrosion. Omad doit son expérience au fait qu’elle a été la première entreprise du secteur à l’introduire la cataphorèse dans son cycle d’usinage. La cataphorèse utilise la même technologie que celle qui est utilisée dans les secteurs de l’automobile et de l’électroménager. Elle consiste en un dépôt uniforme de résine époxy. Cette matière, en adhérant aux produits traités comme une véritable liaison chimique, garantit une protection extraordinaire, à long terme, contre tous les agents atmosphériques et tous les types d’attaques. Elle garantit enfin une meilleure adhérence des peintures en poudre polyester, particulièrement résistantes aux rayons UV.

EXCELLENTE RÉSISTANCE CHIMIQUE ET PHYSIQUE

L’électrodéposition est un traitement de peinture qui permet de conférer à la pièce métallique une résistance élevée aux agents atmosphériques, notamment en cas d’exposition dans des environnements agressifs à cause de la présence d’humidité, de chaleur et de sels. Le système d’électrodéposition de type cathodique permet d’atteindre des valeurs de résistance chimique supérieures de 50 % par rapport au système anodique traditionnel; les propriétés mécaniques du film protecteur sont elles aussi considérablement améliorées.

ÉPAISSEURS DE REVÊTEMENT EXTRÊMEMENT UNIFORMES

L’électrodéposition, avec un système de type cathodique, comme le traitement de peinture à cataphorèse, est un procédé qui permet réellement d’obtenir des épaisseurs de revêtement particulièrement homogènes, y compris dans les zones difficiles d’accès et d’appli­cation, telles que les pliures de la pièce, les rainures, les surfaces concaves complexes, les filetages et les moletages.

L’ÉCOLOGIE D’UN SYSTÈME FERMÉ

Dans le procédé de peinture, le produit cataphorétique est hydrodi­spersable (la peinture se dissout dans l’eau au lieu de se dissoudre dans des solvants chimiques): le procédé est donc caractérisé par un impact très bas sur l’environnement; en effet, le solvant usé est un déchet toxique et nocif alors que dans la cataphorèse il n’existe pas de produit usé puisque l’excès de peinture est remise en circu­lation et réutilisée au lieu d’être obligatoirement soumise à la phase d’épuration, ce qui présente l’avantage évident d’éviter la dispersion de produits polluants.

Nota Tecnica Integrativa NTI-003 – Pulizia delle superfici rivestite con polveri termoindurenti (PDF)